Marche 2010

Le parcours 2010

Départ : samedi 10 juillet à 15h30
Parc du 26e Centenaire, Arbre de l’Espérance
Métro : lignes 1 et 2, arrêt Castellane

> Avenue de Toulon
> Avenue Cantini
> Place Castellane
> Rue de Rome
> La Canebière
> Vieux-Port
> Arrivée Mairie de Marseille / Quai du Port (quai fermé à la circulation)

Fiesta géante en plein air à l’arrivée sur le quai face à la mairie de Marseille.
Podium, animations, stands…

Organisée pour la première année par Tous&Go ! Une marche revendicative et festive le 10 juillet pour l’égalité de nos droits, où lesbiennes, gays, bi, transsexuels pourront marcher à l’unisson.

268061_10150244679358893_44156963892_7521736_5286209_n
268428_1447657809005_1760003623_700813_6941593_n


L’origine des Gay Pride

Les émeutes de Christopher Street (New York)

Dans la nuit du 27 au 28 juin 1969, la police new-yorkaise opère des descentes musclées dans les bars gays de Greenwich Village. Quand elle investit le Stonewall Inn, établissement installé sur Christopher Street, les clients se rebellent. Des passants se joignent à eux, la foule grossit et les forces de l’Ordre sont obligées de se barricader dans le Stonewall Inn pour attendre les renforts. Les altercations dureront trois jours.

Un an plus tard, les militants gays de New York organisent une marche pour commémorer l’événement. Cette manifestation sera la première Gay Pride.

La France
C’est à partir de 1971 qu’un mouvement homosexuel visible se constitue en France. En mars, les homos, femmes et hommes, interrompent l’enregistrement de l’émission de Menie Grégoire sur RTL, consacrée à « L’homosexualité, ce douloureux problème ». Le FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) est créé dans la foulée. En mai, les homos s’invitent au défilé des syndicats ; ce sera le germe des futurs défilés de la GayPride. Jusqu’en 1978, les homos participent chaque année au défilé du 1er mai.

Le 25 juin 1977 est organisée à Paris la première manifestation homosexuelle indépendante, de la place de la République à la place des Fêtes, en réaction à l’appel d’Anita Bryant, « tuer un homosexuel pour l’amour du Christ ». Il y a à nouveau des manifestations en 1979 et en 1980 à l’appel du CUARH (Comité d’Urgence Anti-Répression Homosexuelle), contre « les discriminations anti-homosexuelles ».

De nouveau, le 4 avril 1981, 10.000 personnes manifestent à l’appel du CUARH, et le candidat à l’élection présidentielle François Mitterrand s’engage, quelques jours après cette manifestation, à dépénaliser l’homosexualité. Le Président François Mitterrand honorera cet engagement l’année suivante.

® Lesbian & Gay Pride. GayPride, Pride, marques déposées. Tous droits réservés SOFIGED.